Dans cette étude de cas nous allons voir la stratégie mise en place pour se positionner en page de Google pour une requête locale*. Une requête locale, c’est un mots-clé sur lequel une entreprise locale souhaite se positionner pour apparaître en tête des résultats Google dans sa ville.

Le client nous a donné la mission de le faire passer en page 1, et si possible dans les trois premiers résultats Google. Dans cette étude de cas, nous détaillons la procédure que nous avons utilisée pour passer le client en page 1.

Contexte initial

Notre client avait créé une page Web de 106 mots ciblant sa requête sur un site internet existant déjà depuis plusieurs années. La page arrivait au bout de quelques jours en 60ème position (bas de page 4) sur Google et n’obtenait aucun trafic.

La page créée n’étais pas optimisée. La requête ciblée était présente uniquement dans le titre H1 et dans un titre H2.

Suite à un premier contact téléphonique le client a fait de son côté les optimisations suivantes :

  • Ajout d’une image avec la balise ALT optimisée
  • Ajout d’une carte Google MAP
  • Ajout de contenu 212 mots
  • Optimisation de la fiche Google My Business en ajoutant la requête ciblée.

En 15 jours, passage de la position 60 à la position 30.

Étape 1 : analyse concurrentielle

L’analyse concurrentielle permet de comprendre la probabilité de positionner votre marque sur un marché donné, ainsi que les obstacles à la victoire. Une entreprise possède au minimum entre 4 et 7 concurrents, mais dans certains cas, cela peut monter jusqu’à 40…

Nous commençons par taper la requête dans Google et notons les 4 premiers résultats. Ces 4 premiers résultats nous donne une idée de ce que Google considère comme pertinent comme résultat.

Cela nous sert à modéliser ce qui fonctionne et à le dupliquer. Attention, j’ai parlé ici de modélisation, pas de copie. Le meilleur moyen pour éviter un plagiat est d’analyser chacune des pages.

Puis sur chacune des parties de la page, se demander quel est l’objet de cette partie, et à quoi elle serte, à quelle question de l’internaute elle répond.

Une fois ce travail fait, on a une synthèse des 4 meilleurs résultats.

Étape 2 : recherche des mots-clés

Le premier travail à faire est d’aller explorer la Google Search Console (outil gratuit de Google pour étudier son positionnement dans les résultats de la recherche GGL).

Cette étape est complétée par une analyse des mots clés liés. L’idéal est d’utiliser un outil de recherche de mots clé comme KWFinder. Vous pouvez entrer directement vos mots clés dans la barre ci-dessous.

Ou vous pouvez utiliser aussi SEMRush qui propose un essai gratuit de 7 jours pour trouver d’autres mots clés et analyser la concurrence.

Embrace the Power of Competitive Intelligence

Cela permet d’enrichir encore son contenu, en sélectionnant les mots clés les plus pertinents à positionner naturellement (et j’insiste sur naturellement) dans sa page en tant qu’inter-titres H2.

Etape 3 : ré-écriture de la page

Une fois les informations collectées, vous ré-écrivez la page en incluant bien toutes les propositions de mot clé recueillies auparavant.

Etape 4 : analyse on-site

Une fois que la nouvelle page est en place, utiliser un outil tel que MOZ pour analyser le contenu du site, et voir s’il n’y a pas d’erreur. Le but est d’obtenir un score de 100.

Etape 5 : netlinking

NB : par souci de confidentialité nous ne révélons pas la requête ciblée. Il s’agit d’une entreprise française, sur un secteur d’activité très concurrentiel.

A lire également